Accueil Emploi/Insertion « Rage, ô désespoir » vu par les médias – Le Pays

« Rage, ô désespoir » vu par les médias – Le Pays

12 min lues

Fabrice Frichet, l’homme révolté du Parti socialiste

Fabrice Frichet, le militant de base du PS qui prend la plume.  Photo Patricia Louis

Fabrice Frichet, le militant de base du PS qui prend la plume. Photo Patricia Louis

Fabrice Frichet prend régulièrement la plume pour dénoncer les excès du sarkozysme. Ce militant socialiste de L’Isle-sur-le-Doubs sait aussi balayer devant sa porte et regrette que le parti de François Mitterrand ne sache plus parler aux ouvriers.

« Rage, ô désespoir » vu par les médias - Le Pays dans Emploi/Insertion

Les ouvriers, il connaît. « Je viens de là ». Il a aussi beaucoup fréquenté les ateliers de l’entreprise GFD de L’Isle-sur-le-Doubs qui a fermé ses portes en laissant sur le carreau une vingtaine de salariés. « Aujourd’hui, dix-huit ex-salariés n’ont rien trouvé et huit autres sont en fin de droits ».

Intolérable pour ce militant révolté devant l’injustice sociale et le sort fait aux plus faibles. Pour dire sa colère, il prend une nouvelle fois la plume. L’écriture est chez lui une passion. N’en déplaise à ceux qui croient que l’exercice n’est réservée qu’à une élite. Il n’ignore rien de leurs ricanements mais persiste et signe.

La mésaventure des salariés de GFD est le point de départ de son livre, Rage, ô désespoir, où les mots se bousculent pour dénoncer pêle-mêle, la politique du coup d’éclat permanent de Nicolas Sarkozy, sa cible préférée, la fureur d’une planète livrée aux appétits des puissances de l’argent, le désordre global qui rattrape le local…

À L’Isle-sur-le-Doubs, on ne fabriquera plus de vis chez GFD. La faute à la mondialisation. Une page est tournée. Fabrice Frichet, conseiller municipal en charge de l’emploi, ne baisse pas les bras. Il est à l’initiative de la création d’une association de soutien aux salariés de GFD qui regroupe 190 adhérents. Son obsession : relancer l’activité économique sur sa commune et être aux côtés des ouvriers.

« Je regrette que le PS ait perdu ce lien avec les ouvriers et qu’il semble avoir oublié que la gauche vient de là. Depuis qu’il s’est séparé des ouvriers, le PS se plante ».

« Penser par soi-même »

À l’oreille de ses amis, il murmure qu’ouvrier n’est pas un gros mot. « Il y a moins d’ouvriers à l’usine, mais on en trouve dans les grandes surfaces, dans les services ».

Fabrice Frichet est de la génération Mitterrand et, après avoir épousé le courant fabiusien, il est aujourd’hui « transcourant ».

Il admire Martine Aubry. « Elle a les pieds sur terre et a su remettre le parti en ordre de marche ». Et Dominique Strauss-Kahn ? « C’est sans doute le meilleur en économie ».

Ce livre, émaillé de citations des plus grands, Blum, Jaurès, Churchill, Mitterrand, n’évite pas certaines maladresses (les trop nombreuses références historiques peuvent parfois perdre le lecteur). Il a incontestablement la fraîcheur d’un auteur qui encourage à « penser par soi-même ». Loin du prêt à penser.

LIRE « Rage, ô désespoir », par Fabrice Frichet, Édition Edilivres, 18 €. Dédicaces 16 Avril 2011, de 10 h à 18 h, à Chapitre, avenue des Alliés à Montbéliard,

Né en 1993 à Montbéliard.

Membre du Parti socialiste depuis 1993 et secrétaire de la section de L’Isle-sur-le-Doubs depuis 2005. Il est aussi responsable départemental de la formation des militants du PS dans le Doubs.

Conseiller municipal à L’Isle-sur-le-Doubs, chargé de l’emploi.

Ouvrages précédents : Objectif 2012, publié en 2008 à l’Université permanente du PS ; Un socialiste face à la crise, préfacé par Pierre Moscovici et paru aux Éditions Edilivres en 2009.

le 16/04/2011 – Journal Le Pays – Patricia Louis

pdf dans L'Isle-sur-le-Doubs en action - CAP sur 2014 lepays160411.pdf

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fabrice FRICHET
Charger d'autres écrits dans Emploi/Insertion

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Ma pensée du jour… #divorceLePenPhilippot

Depuis ce matin, je rigole doucement. Et j’ai le sentiment que le Front national va …