Ça flotte…

15 min lues

Ça flotte... dans L'eau à L'Isle-sur-le-Doubs press

Typiquement, c’est la panique à bord.

Au pire, c’est le bateau qui coule !

Après le refus de la municipalité de l’Isle-sur- le-Doubs de diffuser la création de l’association Passionnément l’Islois dans la revue municipale Le Lien au début du mois de juin.

Le refus ensuite de l’affichage des prochains débats de cette association sur les deux panneaux d’affichages municipaux de la ville.

L’annonce dernièrement dans les médias, suite aux inondations des commerçants du centre-ville (3 fois en 1 mois), de travaux dans la Rue du Magny.

Les bonnes surprises arrivent quelques années après…

Les travaux étaient attendus de longue date par les commerçants de la Rue du Magny.

Remarquez mieux vaut tard que jamais !

http://www.estrepublicain.fr/doubs/2013/09/19/leur-patience-a-des-limites

À présent, c’est le syndrome du « plus c’est gros mieux c’est ! ».

En effet, même les comptes rendus des séances publiques du Conseil municipal sont en décalages avec les délibérations prises en Conseil municipal…

Rien que ça !

Et notamment autour de deux avenants majeurs qui prolongent les contrats d’eau et d’assainissement jusqu’en 2022. Et qui engagent les générations futures à des tarifs exorbitifs à l’Isle-sur-le-Doubs. Un coût de l’eau et de l’assainissement au m3 presque le double que celui des communes et des établissements publics de coopération intercommunale du département du Doubs.

Pour rappel, voici ce que j’avais écrit dans un précédent billet du jour :

http://fabricefrichet.unblog.fr/2013/09/06/les-enjeux-de-leau-a-lisle-sur-le-doubs/

La signature anticipée, sans la moindre situation d’urgence, de ces deux avenants aura des conséquences financières énormes pour notre collectivité et nos concitoyens.

Nous y reviendrons sans aucun doute prochainement.

Après il y a le fond et la forme.

Le fond c’est pour reprendre une phrase utilisée le plus souvent à bon escient :

« Quand c’est flou c’est qu’il y a un loup. »

Le flou c’est tout ce qui est attrait à cet avenant de prolongation de contrat dont peu d’élus ont eu accès tant dans la négociation que dans la lecture.

Alors pourquoi être allé si vite alors que rien ne l’imposait et que les l’Islois avaient leur mot à dire sur ce sujet lors de l’élection municipale !

Les propositions que nous effectuons pour faire baisser le prix de l’eau à l’Isle-sur-le-Doubs étaient simples :

- réduire les fuites pour permettre de diminuer les prélèvements sur le milieu aquatique naturel et d’éviter un gaspillage d’une énergie indispensable pour les générations futures.

- une tarification progressive qui permette de faire baisser la facture des petits consommateurs et d’inciter aux économies.

Le flou toujours c’est pourquoi attendre aussi longtemps avant d’effectuer les travaux de changement d’une centaine de branchements plomb alors qu’une loi européenne sur la teneur du plomb dans l’eau potable datant de 2001 exige le remplacement de tous les branchements plomb sur le réseau d’eau potable avant le 31 décembre 2013 !

La forme c’est que sur ces deux sujets d’une importance sanitaire – financière et humaine capitale, les documents administratifs doivent être « comment écrire » fiables et relatés réellement ce qu’il s’est dit.

En effet, la rédaction des extraits doit être telle que les administrés puissent saisir le sens et la portée réelle des décisions du conseil.

Et vous en jugerez par vous-même après l’avoir lu sur les panneaux d’affichages de la ville de l’Isle-sur-le-Doubs.

Le compte-rendu très succinct du conseil municipal du 06 septembre censé être destiné à informer les l’isloises et les l’islois des décisions prises par le conseil municipal relate une seule abstention au lieu de quatre ?!

Ce compte-rendu ne relate pas non plus les remarques plus qu’intéressantes faites par une personne en retraite, élu municipal tout comme moi et qui a travaillé plus de 40 ans dans le service de l’eau et de l’assainissement auprès des collectivités territoriales. Et dont la crédibilité sur ces deux sujets qu’il maitrise parfaitement ne porte pas à interrogation.

L’exercice du pouvoir impose non seulement une capacité à prendre des décisions mais aussi à les assumer.

Clairement.

C’est peut-être le moment de devenir sérieux !

Bien amicalement,

Fabrice Frichet

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fabrice FRICHET
Charger d'autres écrits dans L'eau à L'Isle-sur-le-Doubs

7 Commentaires

  1. Déni oui oui

    27 septembre, 2013 à 18:42 :06

    Le conseil municipal de l’Isle-sur-le-Doubs vaut-il le déplacement ?
    A en croire la majorité des élus, tout est ficelé d’avance…
    Triste déni de démocratie qui ne m’étonne pas.
    Je les ai côtoyés assez longtemps pour me permettre de l’écrire.
    C’est le comble, le rose est plus que terne !
    Alors que les maires sortant socialistes sont élus d’ici quelques jours par leur parti, le notre a été désigné par son parti 4 mois avant ses copains. La peur de perdre surement contre vous Mr Frichet plus socialiste que d’autres. Et pourtant que je respecte. Moi le gars de droite et fier de l’ête
    On me dit que l’ambiance est délétère au sein de la majorité.
    Ca m’étonne pas non plus.
    Pour la majorité des l’Islois, « il n’y a plus d’équipe. »
    En mon temps, j’étais un des rares à dire tout haut ce que beaucoup pensaient tout bas.
    Ca me rajeunis tiens…

    Répondre

  2. Fabrice FRICHET

    27 septembre, 2013 à 18:05 :11

    Ce code IP n’est pas inconnu.
    Serais-je donc tenté d’écrire Mr … au lieu de Demos
    Vous étiez bien placé pour entendre ce que j’ai dit pendant la séance.
    Ces propos ont été complétés par un ancien salarié du prestataire de cette délégation de service public.
    Reconnaissez que l’avenant aurait pu être transmis à chaque élu avant le vote !
    Même sur table pendant la séance…
    Ainsi au vu du faible nombre de pièces dont nous disposions, cette abstention était justifiée.

    Répondre

  3. Fabrice FRICHET

    23 septembre, 2013 à 12:15 :42

    Bonjour,
    Pour rappel, tous les éléments de nature à compromettre l’intégrité de telle ou telle personne seront purement et simplement supprimés de ce blog.
    Merci de votre éthique.
    Amicalement,
    Fabrice

    Répondre

  4. Matthieu

    23 septembre, 2013 à 10:23 :29

    Fabrice,
    Vous assistez à toutes les manifestations de l’Isle-sur-le-Doubs.
    Pourquoi votre présence n’est jamais indiquée dans les médias ?
    Censure de la presse suite à des demandes ?

    Répondre

  5. En toute liberté

    20 septembre, 2013 à 19:59 :45

    Concernant la vie de l’association passionnément l’Islois, c’est de la censure digne d’une dictature, il ne faut pas laisser faire et continuer à faire valoir cette association.

    Concernant le coût de l’eau : il est de 3.4€ le m3 en france et 2.85€ en franche comté, à l’Isle sur le Doubs c’est 4.81€ le m3 (c’est 22% d’augmentation depuis 2010). Il est temps de stopper les fuites du porte monnaie, c’est véolia qui empoche la part du gâteau, bcp de commune se sont séparées de Véolia, pourquoi pas l’Isle sur le doubs.

    Concernant le pouvoir à l’isle sur le doubs, sous une étiquette socialiste, et dans un pays démocratique, les agissement sont ceux d’un monarque.

    Répondre

    • Demos

      27 septembre, 2013 à 16:06 :46

      Vous vous interrogez sur le fait que notre commune dépende de VEOLIA pour la gestion de l’eau et de l’assainissement. On connaît les positions de Fabrice sur cette question et pourtant au moment du vote, il s’est simplement abstenu. Pourquoi n’a t’il pas voté contre conformément aux opinions qu’il affiche ? Peut-être qu’inconsciemment n’était-il pas si opposé que cela ?

      Répondre

  6. Paulo

    20 septembre, 2013 à 16:36 :56

    Jouer avec les mots comme vous savez le faire c’est un vrai bohneur de vous lire.
    Et en plus pour parler de la ville où je suis né et dont toute ma famille réside encore.

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Subventions à des associations fictives, détournement des fonds publics, corruption, etc…

Des charrettes de billets déversées pour le versement de subventions à des associations fi…