Le repos du guerrier…

2 min lues
talent

Passer de la suractivité, plus de 100 mails, sms et appels par jour, au néant.

C’est dire le calme…

Belle école de la vie.

Il se passera peu de temps avant de comprendre vers quelles impasses l’on est.

Il se passera encore moins de temps avant d’exiger une politique d’imagination, de courage et un total renouvellement pour cette ville.

D’ici là, je continue à observer, à prendre tout le recul nécessaire.

Et à écouter ici et là, des habitants me parler encore de leur mécontentement…

Comme si aucune élection n’avait eu lieu !

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fabrice FRICHET
Charger d'autres écrits dans Mes commentaires sur l'actualite

4 Commentaires

  1. Fabrice FRICHET

    29 avril, 2014 à 12:44 :27

    Merci à tous pour vos nombreux messages.
    Néanmoins, je vous demanderai de conserver de la retenue dans vos écrits.
    Cordialement,
    FF

    Répondre

  2. St Valérie

    28 avril, 2014 à 8:56 :55

    Perso je penses pas qu’il faut parler comme vous.
    Je penses que Fabrice est sincére.
    Peut être trop car à sa place j’aurai cogné .

    Répondre

  3. Guy Morland

    27 avril, 2014 à 21:48 :04

    Pour se planquer derriére l’anonymat, faut avoir une sacrée dose de courage.
    Une branlée quand Frichet fait rentrer 4 personnes dans l’opposition.
    Ce qui n’était pas vue depuis 1989.
    Et quand la majorité pique c’est son projet ?!
    Vous avez certainement du trop le faire dans votre jeunesse.
    Sombre c…
    Pas si facile d’assumer son identité…

    Répondre

  4. NoName

    27 avril, 2014 à 18:29 :33

    Justement, Fabrice, une élection a eu lieu, et tu as pris une branlée !

    Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Copé sur le canton de l’Isle-sur-le-Doubs – Revue de presse Le Pays du 21.09.2012

Vous trouverez ci-dessous un article paru dans le journal Le Pays le vendredi 21 septembre…