Accueil Mes commentaires sur l'actualite J’offre cette tribune à Claude BOUCHAFA, militant du PS à la section François Mitterrand à Paris 15ème

J’offre cette tribune à Claude BOUCHAFA, militant du PS à la section François Mitterrand à Paris 15ème

12 min lues
Imprimer

Bonjour à tous,

Au cours de mon engagement politique, et notamment au Parti socialiste, j’ai fait de nombreuses rencontres.

Et gardé de très nombreux contacts.

Vous trouverez ci-après une note transmise, par un militant du PS à la section François Mitterrand à Paris 15ème, Claude BOUCHAFA, aux principaux dirigeants du Parti Socialiste.

Il m’a semblé opportun de la diffuser sur ce blog.

Au plaisir de lire vos commentaires.

Amitiés

Fabrice

La réforme du Code du travail ne devrait-elle pas aussi tenir de divers contextes :

- Ce sont les commandes, les marchés, le pouvoir d’achat des citoyens et les réponses aux besoins de la population qui font fonctionner et enrichissent  les entreprises, permettent la création d’emplois et de recettes pour notre protection sociale et le budget de l’Etat.

- L’environnement économique dans une Europe sans harmonisation fiscale, sociale et environnementale.

- Une concurrence économique mondiale de pays  à bas coût et sans ou peu de protection sociale.

- Des actionnaires siégeant dans les multinationales exigeant toujours plus de profits.

- La robotisation, l’automatisation et l’informatisation des emplois en particulier occupés par les travailleurs exécutants peu qualifiés, peu instruits. Quel sera leur avenir?

- Les valeurs de la République ne seront-elles pas de moins en moins respectées dans le cadre de cette réforme entre les deux principales populations de travailleurs de notre pays :  » une protégée par le statut de la fonction publique  » et une autre « les salariés flexibles, les salariés kleenex dépendant du Code du travail »? On constatera des inégalités de plus en plus injustes vis-à-vis des ouvriers, des employés, des agents de maîtrise et cadres moyens du secteur privé par rapport aux fonctionnaires.

- Est-ce la véritable réponse face aux délocalisations, à l’embauche des travailleurs détachés de l’Union Européenne au détriment des travailleurs français et immigrés, aux fermetures d’usine ou d’entreprises à cause de la mauvaise gestion de leurs dirigeants ou à la concurrence faussée?

- Est-ce la solution au chômage des seniors et de la jeunesse des cités HLM , de la jeunesse populaire rurale n’ayant pas suivi d’études universitaires ou les grandes écoles, à l’emploi précaire générant des travailleurs pauvres pour devenir ensuite des retraités pauvres?

Et 2 citations de :

Jean JAURES : « Je n’ai jamais négligé l’œuvre de réforme, et toujours je m’efforçais de donner à nos projets de réforme une orientation socialiste ».

Pierre MAUROY : : « Les politiques économiques libérales sont fondées sur l’acceptation d’une société à deux vitesses, de ce que l’on appelle une société duale. Il y a ceux qui peuvent suivre le rythme, ceux qui peuvent faire face à la mutation, et les autres, les laissés-pour-compte. C’est cette vision d’une société à deux vitesses que nous refusons ». Livre « A gauche »

Ne serait-il pas plus pertinent de réfléchir à une économie mondiale en harmonie avec la justice sociale au service, dans l’intérêt  des hommes et des femmes , des jeunes , des retraités et non de voir à ce jour une économie au profit d’une minorité dominante de privilégiés? L’histoire du socialisme qui était la réponse au libéralisme nous invite militants et dirigeants du PS, le PSE, l’Internationale Socialiste, les partis progressistes à y penser.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fabrice FRICHET
Charger d'autres écrits dans Mes commentaires sur l'actualite

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Dédicace du livre « Rage, ô désespoir ! » au forum de Montbéliard !

J’ai le plaisir de vous annoncer que Fabrice FRICHET dédicacera son nouveau livre intitulé…