Accueil Mes commentaires sur l'actualite Une drôle d’époque…

Une drôle d’époque…

6 min lues
thE7NTZ8FD

On vit quand même dans une drôle d’époque.

Epoque menée par un gouvernement et une cacophonie totale.

1/ La démission de Hulot qui n’a jamais pu apporter ce qu’il aurait pu.

2/ La  sortie du président de la République Emmanuel Macron en Finlande sur  » le gaulois réfractaire au changement « .
Une habitude lorsqu’il est à l’étranger et qui agitera le microcosme un peu plus que le temps d’un tweet…

3/ Et puis pour terminer, la nomination d’un ami écrivain comme consul.

Tout y est, et en une semaine, nous avons touché le fond politique !

Alors…., revenons en profondeur sur la démission de Nicolas Hulot, homme politique que j’apprécie.

Et notamment sur les accusations portées par Nicolas Hulot, par Yannick Jadot et Delphine Batho, contre la puissance des lobbys hostiles à l’écologie.

Je pense que tout ceci mérite réflexion.

En effet, dans la compétition des influences, les lobbys économiques disposent de moyens très supérieurs à ceux des syndicats ou des ONG.

Pensons déjà à celui du lobbysme des chasseurs et à leur présence dans une réunion élyséenne très récemment alors qu’il n’avait vraisemblablement rien à faire.

Revenons en arrière.

Il y a un plus d’un an lors de son élection, avec un gouvernement d’hommes et de femmes politiques classiques, E. Macron se proclamait l’homme du ni gauche, ni droite et en s’ouvrant à la société civile, intention d’apparence louable, le macronisme s’expose aujourd’hui à un effet pervers.

Celui de recevoir le boomerang qu’il a lui même lancé !

Car dans le macronisme, l’écologie n’est pas neutre. Le croire serait une vaste blague. Hulot est tombé dedans.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fabrice FRICHET
Charger d'autres écrits dans Mes commentaires sur l'actualite

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Une victoire Hollande en 2017 ?!

On aime ou on n’aime pas. Parfois, il laisse indifférent. Je l’ai connu 1er se…