Accueil Cahiers de doléances Cahiers de doléances, remontrances et plaintes : OUVERT à tous les citoyens

Cahiers de doléances, remontrances et plaintes : OUVERT à tous les citoyens

7 min lues
devise-1789

Bonjour à tous,

Nous sommes dans une période prérévolutionnaire où rien ne va plus !

La hausse du prix de l’essence a été un détonateur qui a cristallisé un rejet nombreux de toute la classe politique confondue.

Je vous propose, amis lecteurs de ce blog ou non, d’écrire ici, dans les commentaires sous l’article, vos « cahiers de doléances, remontrances et / ou plaintes ». Il est ouvert à tous les citoyens. Je me chargerai ensuite d’envoyer ces cahiers à la presse à la fin du mois de décembre.

En 1789, les cahiers de doléances concernaient majoritairement les droits féodaux dont le poids devenait insupportable. Le peuple demandait une réforme du système fiscal et l’amélioration des conditions de vie. Il a vécu la remise en cause de la monarchie absolue, la révolution puis la terreur !

Ce que je me refuse pour le dernier nommé.

Aujourd’hui, le gouvernement veut lancer une grande concertation, un grand débat national, et demande aux élus de se l’approprier.

Par le biais de ce blog, je l’accepte.

Et dés lors, je salue cette initiative du gouvernement même si elle intervient selon moi tardivement, et qui plus est après la grande purge à laquelle toutes les municipalités sont concernées depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron :

  • suppression de la taxe d’habitation
  • économies réclamées aux collectivités
  • coupes dans les aides au logement,
  • dans les emplois aidés
  • jacobinisme du chef de l’État, etc…

Autant d’amertumes pour aujourd’hui se tourner vers les élus municipaux.

On veut tous sortir de la crise. Moi le premier, raison pour laquelle je lance ces cahiers des doléances. Et je demande à chacune, chacun, d’entre vous d’y participer par le biais de ce blog.

Chaque intervention écrite devra être courte, afin d’en faire une synthèse facilement. 

Elle devra également être signée de votre nom et prénom.

Merci à tous !

Fabrice Frichet

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fabrice FRICHET
Charger d'autres écrits dans Cahiers de doléances

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« Trop, c’est trop ! » : appel au côté de Martine Aubry pour « Sortir de l’impasse »

Il est des vérités désagréables à dire, mais il est des moments où il faut savoir les mett…