Accueil Mes commentaires sur l'actualite Covid-19 et principe de précaution, ce que chacun peut penser

Covid-19 et principe de précaution, ce que chacun peut penser

5 min lues
index

Même si mes qualifications médicales sont quasi nulles, je me permets tout de même d’écrire ce qui suit sur la situation que traverse le globe en cette période.

Évidemment conscients de la dévaluation de la parole publique, le gouvernement s’efforce de jouer la carte de la transparence maximale sur le coronavirus.

Ce qui est positif quant au maintien d’une démocratie dans une période agitée.

Ce qui l’est moins c’est que les responsables politiques sont à ce point ballottés entre données scientifiques et attentes de la population qu’ils en perdent tout repère et tergiversent.

L’histoire du « principe de précaution » introduit en 1995 dans le droit français – à l’initiative d’un ministre de droite, Michel Barnier –, à laquelle Jacques Chirac donne une valeur constitutionnelle en 2005 en est l’illustration.

Alors que le Covid-19 paraît plus contagieux que la grippe : un malade contamine de 2 à 3 personnes, contre 1,5 pour les virus grippaux.

La séquence que nous traversons nous dira aussi quelque chose de la France, de ses fragilités et de ses ressources.

Soyons certains qu’Emmanuel Macron médite cette fameuse phrase de l’ancien Premier ministre britannique Benjamin Disraeli : « Le souci de la santé publique est le premier devoir d’un homme d’Etat. »

« Cette fois, plus aucun Etat ne peut se croire à l’abri, et nous assistons à une prise de conscience collective inédite », constate l’Organisation mondiale de la santé.

Bien amicalement,

Fabrice Frichet

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Fabrice FRICHET
Charger d'autres écrits dans Mes commentaires sur l'actualite

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Retour sur les élections européennes !

Voilà, les élections européennes ont eu lieu. C’était une non campagne qui n’a pas volé bi…